Tout savoir sur les huiles voitures et moto

La viscosité SAE:

W= Winter (Hiver) le chiffre à gauche de W- indique la viscosité à froid, plus il est faible plus l'huile est fluide au démarrage et la lubrification rapide.

Le chiffre à droite de W- indique la viscosité (ou épaisseur) de l'huile à chaud (à 100°) ce qui correspond à peu près à la température régnant le long des ensembles cylindres/pistons et qui est très importante en surface de frottement.

A froid une huile 0w et plus fluide qu'une huile 5w
A chaud une huile W-30 est plus fluide qu'une huile W-40

Huile 0w30 la plus fluide à froid et à chaud grandes économies de carburant

Huile 0w40 la plus fluide à froid et plus visqueuse à chaud qu'une huile SAE w30

Huile 5w30 viscosité d'huile couramment utilisée sur les moteurs modernes apporte une économie de carburant avec le grade w30

Huile 5w40 l'huile standard sur de nombreux moteurs en circulation

Huile 10w60 pour les moteurs extrêmes

Huile 10w40 plus utilisée actuellement car ces huiles sont obsolètes

A la viscosité SAE s'ajoute la viscosité HTHS à 150°. La viscosité HTHS (de l'anglais: High Température, High Shear) est une mesure du film d'huile résiduel sous forte contrainte (pression mécanique) à 150°.
La viscosité HTHS permet de mieux connaitre la "solidité" de l'huile dans les zones à fortes contraintes comme les arbres à cames, poussoirs et paliers d'embiellage.
Cela permet de juger d'une façon réaliste le comportement de l'huile à 150° quand deux surfaces appuient avec une très forte pression, ce qui n'était pas le cas de la viscosité SAE.
On a donc maintenant des huiles Haute HTHS (>3.5 mPa.s) et des huiles Basse HTHS (<3.5 mPa.s)

Les huiles à haute protection sont des "Haute HTHS"
Les huiles plus orientées économie de carburant sont des "Basse HTHS"

La norme ACEA (définie par les constructeurs Européens):

Le A correspond aux moteurs essence et le B correspond aux moteurs diesel. Toute les huiles actuelles sont compatibles essence/diesel (incluant les turbos)

ACEA A3/B4 (ou A3/B3/B4): huile moteur la plus couramment utilisée aussi bien pour moteurs essence que diesel (incluant bien sûr les turbo-diesel)

ACEA C3 : apporte en plus une protection des filtres à particules (ou FAP, DPF) en limitant notamment les rejets nuisibles et destructifs des FAP comme les cendres sulfatées et le phosphore.

ACEA C4 : les même avantages que ACEA C3 mais spécifique à certains moteur DCI comme Renault Nissan. Huile à utiliser impérativement si demandée par le constructeur

ACEA C2 : les même avantages que ACEA C3 en apportant une économie de carburant. Huile à n'utiliser que si demandée par le constructeur

ACEA C1 : les même avantages que ACEA C3 en apportant une économie de carburant. Huile à n'utiliser que si demandée par le constructeur

Historique de la viscosité SAE:

La première norme apparue au début du 20° siècle est la viscosité SAE qui a permis de classer les huiles selon leur fluidité.

Les huiles pour moteurs étaient à cette époque monogrades, ce qui veut dire qu’elles possédaient un grade de viscosité à 100° pour l’été exemple SAE 50 ou SAE 40 sachant que plus le chiffre est petit plus l’huile est fluide.

Pendant très longtemps une huile était utilisée l’été SAE 40 ou 50 et une autre l’hiver SAE 20W le W voulant dire Winter

Les huiles multigrades sont apparues dans les Années 50 et à partir de là les deux viscosités Hiver et Eté se sont trouvées dans le même produit par exemple 20w-50

Les normes des huiles moteur et transmissions :

A partir de 1920 les normes API (American Pretroleum Institute) se sont imposées en instituant des classifications liées aux performances des huiles moteurs et transmissions.

Pour les moteurs sont apparues les normes pour moteurs essence
API SA, SB jusqu’à API SN à ce jour.

Et pour les Diesel ce sont les normes commençant par un C :
API CA jusqu’à API CF

Mais les normes Américaines API ne convenant plus aux moteurs Européens et Asiatiques, ce sont les normes ACEA qui sont maintenant prises en compte car beaucoup plus adaptées à nos motorisations. Pour les transmissions les normes API sont par contre toujours utilisées en Europe.

L’origine des huiles :

Huile Synthétique: de plus en plus employées pour leurs avantages. Les bases de synthèses peuvent être des Polyalphaoléfine (PAO) des Esters ou encore des bases hydro-craquées (HC)

Huile Semi-synthétique: ce qui ne veut pas dire que c’est un mélange avec 50% d’huile de synthèse, 10% d’huile de synthèse suffisent pour avoir cette appelation pour ces huiles de moins en moins utilisées

Huile minérale quasiment plus utilisée

Végétales : huile de ricin utilisée depuis l’antiquité et encore capable de lubrifier des moteurs de compétition 2T et 4T tournants à de très haut régimes 16000T/mn comme les 100cm3 de kart !